Ailesetlui

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 11 mars 2011

Et côté Croisières transatlantique....

L'occasion de réaliser un ensemble complet de mat en forme de bord d'attaque, non haubané et tournant, associé à une Voile-Aile, s'est produite vers l'année 1986!

Il s'agit de la Goélette « Magie Noire » de 70'! un plan Tanton de déplacement léger prévu à l'origine avec 2 mats non haubanés.....

Avec Eric Lerouge pour les calculs de structure, nous avons défini l'ensemble du système.

La réalisation s'est faite à la Rochelle ainsi que les tous premiers bords......MN

Pendant une dizaine d'année « Magie Noire » a navigué de nombreuses fois aux Antilles et en Méditerranée .......environ 80 000 milles de sillage avec ses 2 Voiles-Aile de 80 m² chacune!

Bilan:

80 000 milles de sillage! Quelques problèmes bien sur....notamment sur le collage nervures/tissu à voile!

Navigation dans toutes les conditions de 0 à 60 N!

Par Gros temps(50 N et +) les Voile-Aile affalées... les mats ont servi de Tourmentin! Et le bateau a pu progressé à 70° du vent à 4 ou 5 N sans souci! Cet aspect des choses, imprévu, s'est avéré extrêmement intéressant...des tourmentins en dur dont il suffit de régler l'orientation sont extrêmement reposants!

Poids des Voile-Aile: proche de 1kg/m² (complète, avec lattes de chute)

très bonnes performance du bateau, manœuvré le + souvent par, seulement, 2 personnes compétentes!

Prises de ris retardés et sans problème particuliers.

Encombrement de la Voile-Aile affalée : très acceptable!encombrement-Voile-aile-web.jpg

Et le plus gros défaut? L'absence d'un foc -type solent- qui jouerait le rôle de « bec à fente » devant les « Ailes » , améliorant ainsi l'alimentation de l'extrados et augmentant la tolérance aux variations d'incidence du vent – on y échappe pas avec les mouvements de la mer!

Bilan global:

90 000 milles de sillage en course et en croisière avec des « Voile-Aile »

Y'a forcement une suite? Me direz vous!

Elle s’appellera « imagine océans » de 1997 à aujourd'hui!

N'hésitez pas à poser des questions!!! des commentaires!

Voile,Voile épaisse, Voile Aile,Aile...un peu de ménage!

Les voiles :

quel qu’en soit la forme ou la couleur....tout le monde sait, plus ou moins, de quoi il s'agit ! Ça sert à faire avancer les voiliers en utilisant l'énergie du vent!

Ne revenons pas (article du début du blog) sur la qualité -nettement- supérieure d'un profil en aile d'avion (Voile-aile et Aile) par rapport à un profil mince (voile). ++ Par contre: une voile-aile, une voile épaisse ou une aile....de quoi parle -t -on?++

Aile (pour un bateau): Ces dernières années, les médias ont beaucoup parlé de « mat-aile » sur les bateaux de course au large! Aujourd'hui,ces « mats-aile » équipent la plupart des bateaux de compétition .

L' Aile est l'étape suivante : tout le plan de voilure devient une Aile !

Surfer sur : www.voilesetvoiliers.com ou sur Google.... Une recherche d'article sur BMW Oracle (America's Cup), AC 40 ou AC 72 ou encore « Little Cup of America »etc..vous fera découvrir de magnifiques « machines » équipées d'Ailes. Il s'agit de construction rigide ne permettant ni l'affalage, ni la réduction en fonction du vent . Par conséquent,impensable (actuellement )sur un voilier transocéanique!

Voile-aile ou Voile-épaisse:

c'est la même chose :

pour ma part, je préfère l’appellation Voile-Aile....c'est plus aérien ….et surtout, ça traduit mieux cet hybride fait de voile et d'aile!(d'ailleurs, le terme anglais est: wing sail!) Il s'agit donc d'une Aile quand la structure est tendue qui s'utilise comme une voile (on relâche la tension): affalage et réduction de voilure deviennent possible.

C'est un assemblage de tissu à voile et de lattes ou de nervures. La forme de la partie aile obtenue est de moins bonne qualité qu'avec une aile rigide mais les performances sont quand même là!

Est-ce que ça existe?

Si vous avez lu les articles précédents ...vous avez déjà une réponse!

Et ce n'est évidement pas la seule:

blog : http://matinbleu.over-blog.com en ce moment dans le Grand Sud après avoir traversée le Pacifique......

ou encore : http ://aladis.heoblog.com




Pourquoi les coureurs de renom ne les utilisent pas???

C'est à eux qu'il faudrait poser cette question!

En espérant ne pas avoir été trop soporifique...

jeudi 03 mars 2011

90 000 Milles de navigation ….avec des « Voiles-Ailes » ….!

quelques questions restées à la traine: __ quel profil?__

Un bateau arrise ,en général, aux environs des 25 – 30 Nœuds maxi de vent!

La plage de vitesse vent à considérer est donc entre 0 et 30 N!

En aéro, c'est une basse vitesse et les « bons » profils sont semi épais (10 à 15% d’épaisseur relative) .

J'ai donc choisi dans cette catégorie!et rien n'empêchera de tester d'autres profil si besoin!

Par contre il faut impérativement un profil dissymétrique!

Et comme on est sur un bateau

qui tire des bords.....il faut aussi que le profil suive! disymétrie

C'est de loin la partie la plus délicate.

Finalement l'astuce mise au point pour répondre à ce problème a été de faire une « charnière » sur les nervures:



Dans un premier temps, c'est bien de la partie Voile-Aile (sans le mat) dont je me suis préoccupé car faire un mat, en forme de bord d'attaque, ne posait à priori pas de problème.

De ce fait, les premiers prototypes ont été testés derrière des mats alu conventionnelle!

Pas terrible de mettre un « tronc d'arbre » (mat classique) en guise de bord d'attaque de la voile-Aile!

Malgré tout les résultats dans cette configuration ont été extrêmement prometteur.




Sans faire une liste exhaustive:

Coté Course Transatlantique:

En 1980:

Jean Pierre Millet sur son monocoque OPEN SPACE fait la fameuse OSTAR sans le moindre souci ….et même au contraire!

Le bilan : quand le vent (allure montante) monte sérieusement vers 35/40 N mais passagèrement, voile d'avant roulé, on peut garder la Voile-Aile haute en diminuant l'incidence (jusqu'à 0° si besoin) pour laisser passer....on reborde après et ça repart! La Voile-Aile ne bat pas et la prise de ris est largement reculée! plus facile!

En 1981:

Je travaille alors en partenariat avec TASKER VOILE à La Rochelle. Jean Yves Terlain, qui a essayé la Voile-Aile d' OPEN SPACE nous en commande une (50 m²)pour son trimaran (13,72 m) à foils Gautier II! (puis Gautier III (60 ')

Un coup de fil d'Eric Tabarly quelques temps plus tard: « j'y crois...j'en veux (80 m²) une pour Paul Ricard !....je peux l'avoir quand?» C'est court, bref et précis....c'est Eric!

Et au départ de la TWO STAR 1981: Paul Ricard et Gautier II équipés de Voile-Aile derrière un mat fixe s'élancent.............

Mauvaise année:

quelques heures après le départ de course Paul Ricard « jette » (terme utilisé par les médias de l'époque) sa Voile-Aile, qui s'est endommagée, à l'eau ...et continue la course encore quelques jours avec une voile de rechange! Suite à une voie d'eau..il fera demi-tour ensuite.........mauvais tout ça!

Que s'est-il passé?

Un œillet Rutgerson de point d' amure n'avait pas été suffisamment pressé en voilerie....la structure tendue ne l’était plus....le vent a pénétré à l’intérieur.....badaboum!



__ Et Gautier II : pendant les 3 ou 4 premiers jours de course ….à l’étonnement de tous les « observateurs »(suivi de la Course via Satellite et radio téléphone) à Terre, il était dans le tableau arrière des 65'.... et ça ne faisait pas rire ni Chay Blyth, ni Robert James ….__

Dans un empannage le vent prend à rebrousse poil la voile-aile, pénètre à l'intérieur et Rebadaboum!

Gautier II continue sous voile d'avant....casse sa mèche de safran.....retour au Port!

Moralité :

Mise en évidence d'un défaut de conception....le vent ne doit pas pouvoir pénétré à l’intérieur dans toutes les situations (empannage compris!)!

Remarques concernant ces 2 bateaux:

avant le départ de la TwoStar 81 nous avions navigué (peu mais quand même:environ 150 milles!) pour tester leurs Voile-Aile....et les résultats cap et vitesse étaient très satisfaisants du point de vue d'Eric Tabarly et de Jean Yves Terlain.....mais ce n'était pas sous les « feux de la rampe » !




Enfin toujours côté Course : Patrice Carpentier sur son Sunshine SPRA I (avec une Voile Aile), en compétition avec 2 autres Sun Shine (SPRA II et DIRIX), dans la Route du Rhum (1982 il me semble!!) a parcouru 10 à 15 Milles de plus / 24 H que DIRIX ( SPRA II ayant abandonné sur avarie) durant toute la durée de la Course....c'est grâce à Argos que j'ai pu faire une analyse plus fine et tirer pas mal de conclusions !

Cette Voile-Aile a, par la suite, repris du service en croisière, sur le bateau PALADIN d' Eric Lerouge .

Bilan de SPRA I:

la Voile-Aile est plus tolérante et maintient une vitesse moyenne très régulière.

La prise du premier ris est largement repoussée...ce qui induit beaucoup moins de manœuvre!

Le flot Argos nous apprend également que les meilleures distances parcourues en 24 H entre SPRA I et DIRIX sont celles de SPRA I avec entre 15 et 20 milles par jour de plus!




et Coté Croisière Transatlantique :

ça va venir........sur le prochain article!

vos commentaires seront les bienvenus pour enrichir le sujet !

mercredi 02 mars 2011

L' après "13"

L'idée de voile-Aile a continué de trotter dans ma tête alors même que je débarquais du « 13 » pour aller à La Rochelle vers de nouvelles aventures.....

Quelques prototypes et maquettes plus loin et ….plus ou moins convaincantes...et il était clair qu'une solution en structure tendue (qui prend sa forme quand elle est sous tension! Les voiles entre autre!) était la voie à creuser! Une structure gonflable …..trop délicat à réaliser!

Finalement,je suis arrivé à: le mat du bateau est le bord d'attaque de l'aile (c'est en dur ! On s'est faire) et la partie qui le suit est un assemblage cousu et collé de: tissus à voile + nervure de profil + des lattes qui une fois sous tension (hissée et étarquée les surfaces sont tendues ) font enfin cette VOILE-AILE ! Moyennant quelques petites astuces ici ou là!

Un bon dessin ….au lieu d'un long discours :chapout 1

- et ça marche comment quand on vire de bord ??? ?hein fonctio voile aile

- ben ......c'est le vent qui fait basculé le profil dissymétrique !

- et y en a eu pour de vrai des bateaux avec çAAAAA!

D'accord....je vai farfouiller dans ma mémoire et je vous fais un petit tour d'horizon de "mes Voiles-Ailes" - qui ont beaucoup navigué......un peu de patience!

dimanche 27 février 2011

Le début de l'histoire :

''A l'origine : « VENDREDI 13 »: un fameux trois mat ...fin comme un oiseau ... qui a failli gagné l'OSTAR en 1972 aux mains de Jean Yves Terlain. Il terminait second derrière un certain Alain Colas sur le trimaran Pen Duick IV MAIS la fabuleuse histoire du « 13 »ne s'est pas arrêter là ! Il a sillonné longtemps l'Atlantique Nord et les Caraïbes et j'ai eu le plaisir de faire partie de son équipage pendant presque 3 ans (1975/1977) avec son skipper Yvon Fauconnier ! epoque-V13.jpg

C'est ici que l'idée Voile-Aile a pris naissance dans ma tête! Le « 13 », avec ces presque 40 mètres de long, n'était pas aussi rapide que sa longueur aurait permis de l'espérer.... peut être avait-il pris pour modèle « un oiseau »  un peu trop fin ...au maitre bau! De ce fait , augmenter la taille des mats et des voiles étaient exclus! La conclusion aérodynamique qui s'imposait pour améliorer la poussée vélique...mettre des voiles en forme d'Aile d'avion à la place des voiles! Une Voile-Aile! CQFD!

Enfin presque CQFD!

Voile-Aile: ce serait une aile (3D) qu'on pourrait utiliser de la même manière qu'une voile! A savoir: affalage réduction de voilure virement de bord Toute l'ampleur du problème était là! Comment FAIRE ?...... Avec quelques qualificatifs en plus:simple, pas lourd, fiable, réparable et bien sur efficace!!!

On commence par la fin !!!!

Tio sept 2007 LR

Septembre 2007 au large de La Rochelle:

la (petite) goélette "ailée" Tio, de 6m50 de long, déplie ses Voile-Aile pour la première fois :tout petit temps-vent inférieur à 10N ...vitesse: 6 à 7 N!!!!! ça PROMET!!!